Mentions Légales

Siège social :
LA JOIE DE PARLER
Mairie de Saint Jorioz
74410 SAINT JORIOZ

Contact :
Tél. : 04 76 07 02 41
e-mail : contact@lajoiedeparler.net

Forme juridique :
Association déclarée – Association La Joie de Parler
Siret : 39778664100027
Code APE : 9499Z
TVA intracommunautaire : FR72397786641
Responsable de publication : M. Pascale Woessner – Présidente

Contenu Editorial :
Le Site propose un contenu éditorial dans un seul but documentaire et à titre indicatif. Ce contenu doit être pris comme des éléments de réflexion. Les Utilisateurs sont invités par l’Editeur à exploiter ces informations avec un esprit critique et discernement.

Protection de la vie privée et des données personnelles :
Le Site collecte les informations personnelles fournies par les Utilisateurs à l’occasion de leur visite sur le Site. Cette collecte permet l’établissement de statistiques générales sur le trafic sur le Site ainsi que l’envoi vers les adresses mails fournies par les Utilisateurs de réponses, d’informations diverses ou annonces provenant de l’Editeur. La collecte et le traitement des informations personnelles sur Internet doivent se faire dans le respect des droits fondamentaux des personnes. Par conséquent, l’Editeur s’engage à une politique de traitement en conformité avec la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique. Tout utilisateur du Site dispose d’un droit d’accès, modification, de rectification ou de suppression aux données personnelles le concernant. Il peut exercer ces droits en contactant l’Editeur aux coordonnées indiquées en haut de page. Pour faciliter l’exercice de ces droits, les Utilisateurs du Site peuvent se désinscrire en cliquant sur les liens hypertextes de désinscription présents sur les mails adressés. Les ordinateurs se connectant aux serveurs du Site reçoivent sur leur disque dur un ou plusieurs fichiers au format texte très légers appelés communément » Cookies « . Les cookies enregistrent des informations relatives à la navigation sur le Site effectuée à partir de l’ordinateur sur lequel est stocké le « cookie » (les pages consultées, la date et l’heure de la consultation, etc.). Ils permettent d’identifier les visites successives faites à partir d’un même ordinateur. Les personnes connectées au Site ont la liberté de s’opposer à l’enregistrement de « cookies ». Pour se faire, elles peuvent employer les fonctionnalités correspondantes sur leur navigateur. Cependant, l’Editeur attire l’attention des Utilisateurs que, dans un tel cas, l’accès à certains services du Site peut se révéler altéré, voire impossible.

Sécurité des échanges :
L’Editeur s’engage à prendre toutes les mesures juridiques et techniques pour sécuriser les échanges. A ce titre, L’Editeur s’engage à une obligation de moyen pour bloquer les détournements de données, et à respecter les réglementations applicables. Néanmoins, les Utilisateurs du Site connaissent les particularités techniques du réseau Internet et les risques afférents. Par conséquent, L’Editeur ne peut garantir à ses Utilisateurs que les données échangées via les services proposés par le Site ne soient pas récoltées de façon frauduleuse par des tiers.

Droits de propriété intellectuelle :
L’Editeur est titulaire de droits concernant certaines données protégées par le Code de la propriété intellectuelle. Il en est notamment ainsi pour sa ou ses marques, sa charte graphique, sa base de données. Par conséquent, leur exploitation offline ou online, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de ces données sans le consentement express de l’Editeur est interdite.

Disponibilité des services :
L’Editeur dispose d’une obligation de moyens en terme d’accessibilité de service et met en place les structures nécessaires pour rendre le Site accessible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Néanmoins, L’Editeur peut suspendre l’accès sans préavis, notamment pour des raisons de maintenance et de mises à niveau. L’Editeur n’est en aucun cas responsable des éventuels préjudices qui peuvent en découler pour l’Utilisateur ou tout tiers. L’Editeur peut à tout moment supprimer tout ou partie de ses Services ou en modifier leur teneur notamment pour des raisons techniques, et cela sans préavis. L’Editeur se réserve la faculté de refuser, unilatéralement et sans notification préalable, à tout Utilisateur l’accès à tout ou partie du Site. Une telle décision pourrait notamment être prise en cas de non-respect des termes du présent texte par un Utilisateur.

Droit applicable :
Le présent texte est soumis au droit français. L’Editeur se réserve le droit d’en amender à tout moment les termes, conditions et mentions d’avertissement.

Création du site Internet :

Bee & Bee (nom commercial bee concept)
4 rue Robert Guidat
67600 SELESTAT

Contact :
Tél. : 03 88 57 01 13
Fax : 09 72 13 52 79
e-mail : contact [at] beeconcept.fr

Immatriculation :
Immatriculation au Registre du commerce et des sociétés de Colmar sous le numéro : TI 788 745 875
Siret : 788 745 875 00013
Code APE : 7021Z
TVA intracommunautaire : FR43788745875
Sàrl au capital de 3 000 €


ISCA
4 rue de Zellenberg
67600 SELESTAT

Contact :
Tél. : 03 88 58 34 34
e-mail : info [at] isca.fr

Immatriculation :
Immatriculation au Registre du commerce et des sociétés de Strasbourg sous le numéro : TI 813 335 056
Siret : 327 325 692 000 25
Code APE : 6202A
TVA intracommunautaire : FR13327325692
SASU au capital de 100 000 €

Hébergeur :
OVH.net

Conditions Générales de Vente

Article 1 – Objet

Les présentes Conditions Générales de Prestations de Services (ci-après dénommée les « CGPS ») ont pour objet de préciser les conditions et modalités dans lesquelles ISCA, fournit à ses Clients professionnels exclusivement des prestations en qualité de bureau d’étude en conception et développement informatique (logiciels spécifiques, sites web, passerelles, applications mobiles).

Article 2 – Définitions

Dans le cadre des CGPS, il est précisé que :

  • Le « Prestataire » est ISCA
  • Le « Client » s’entend toute personne morale qui confie au Prestataire une mission.
  • La « Mission » désigne l’ensemble des prestations de conseil et d’accompagnement en gouvernance du SI exécutées par le Prestataire au nom et pour le compte du Client, dans les conditions et modalités stipulées au Contrat.
  • Le « Contrat » est constitué des CGPS et de la proposition commerciale (devis) approuvée.

Article 3 – Acceptation et étendue

Al. 3.1 Les CGPS sont complétées par la proposition commerciale émise par le Prestataire et constituées de spécifications, grilles tarifaire, devis, calendrier, annexe ou avenant venant détailler une offre issue des présentes CGPS.

Al. 3.2 La signature de la proposition commerciale par le Client vaut acceptation complète inconditionnelle et sans réserve des présentes CGPS et renonciation à l’application de ses propres conditions d’achats.

Al. 3.3 Les CGPS font partie intégrante du devis soumis par le Prestataire au Client et s’appliqueront tout au long de l’exécution de la Mission.

Al. 3.4 Le Prestataire se réserve le droit de modifier les CGPS à tout moment et sans préavis. Le Client, qui veille à conserver ce document, reconnaît et accepte que, sauf accord contraire entre les Parties, seule la version des CGPS en vigueur au jour de l’émission de sa commande fasse foi dans le règlement de ses relations avec le Prestataire.

Toute modification des CGPS intervenant en cours de contrat sera présumée acceptée par le Client qui, après en avoir été averti par écrit, n’a pas exprimé son désaccord dans un délai de dix jours ouvrés.

Al. 3.5 En cas de contradiction entre les dispositions figurant dans les CGPS et la proposition commerciale, ce dernier prévaut sur les CGPS.

Article 4 – Obligations

Al 4.1 Le Prestataire s’engage à mettre en œuvre tous les moyens nécessaires à la bonne exécution de la Mission en se basant sur l’état de l’art dans le domaine, sur son savoir-faire spécifique et son expérience alliés aux innovations qu’elle jugerait opportunes, pour réaliser la Mission commandée par le Client. Le Prestataire veillera à exécuter chacune de ses obligations en respect des normes et usages obligatoires applicables.

Al 4.2 Le Prestataire est donc soumis à une obligation de moyens dans l’exécution des Missions qui lui sont confiées.

Article 5 – Commande, Devis

Le document « Proposition commerciale » établit par le Prestataire vaut pour devis. La durée de validité de l’offre émise est indiquée dans le devis.

En pratique, le client exprime son consentement en renvoyant le devis signé ou en adressant une commande identifiant le devis concerné.

L’acceptation effective est soumise à la signature d’un devis ou d’un bon de commande pour consentement ainsi qu’au paiement effectif et préalable de tout acompte éventuellement prévu au devis.

La signature par le Client du devis ou du bon de commande émit par le Prestataire et détaillant la nature de l’activité commandée constitue une commande ferme et définitive.

Article 6 – Prix / Redevance / Loyer

Al 6.1 Les prestations font systématiquement l’objet d’un devis indiquant le prix de la prestation demandée.

Al 6.2 Selon le type de Prestation, le prix peut être accompagné ou être remplacé par une redevance et/ou un loyer dont les montants, la périodicité et la durée seront précisés au devis ou bon de commande.

Al 6.3 Le prix et/ou le montant de la redevance et/ou du loyer tient compte de la TVA applicable en date de transmission de la Commande au Prestataire. Le Prestataire pourra répercuter automatiquement et de plein droit tout changement de taux sur les montants mentionnés à la Commande.

Al 6.4 Le Prestataire se réserve la possibilité de modifier ses offres et leur prix à tout moment, sans préavis. Le prix modifié s’appliquant sur chaque Commande passée après la modification. Le Client reconnaît qu’une telle modification ne constitue pas une faute imputable au Prestataire et n’entraîne aucun droit à indemnisation ou à compensation pour le Client.

Al 6.5 Pour toute prestation à exécution successive, le montant d’une redevance et/ou du loyer peut être redéfini unilatéralement et de plein droit par le Prestataire à l’issue de chaque période d’engagement ou bien en cours de période d’engagement. Le Prestataire notifie alors au Client par écrit son projet et le montant de l’augmentation.

En période d’engagement, le Client a la faculté de refuser l’augmentation de redevance/loyer, auquel cas l’ancien montant continue à s’appliquer pendant 30 jours calendaires à l’issue desquels le contrat concerné est automatiquement résilié. En cas d’acceptation expresse du Client, la nouvelle redevance/loyer s’applique dès la prochaine échéance. Le défaut de réponse du Client pendant un mois vaut acceptation tacite de l’augmentation de manière rétroactive ; en date de la notification du Prestataire, la nouvelle redevance/loyer étant due rétroactivement dès l’échéance qui suit cette notification.

Article 7 – Frais

Les éventuels frais (déplacement, logement, nourriture…) exposés par le Prestataire pour la réalisation des Prestations confiées sont toujours dus en plus du prix convenu, à défaut de précision au devis.

Article 8 – Délai d’exécution

Sauf si un délai est expressément convenu avec le Client, le Prestataire est seulement tenu d’exécuter les Prestations dans les délais les plus raisonnables et selon ses disponibilités. Ces délais d’exécution sont donnés à titre indicatif, tout dépassement ne peut être considéré comme un motif de rupture du Contrat et ou de contestation de prix. Les retards ne peuvent en aucun cas justifier l’annulation de la commande ou donner lieu à pénalités ou dommages et intérêts.

Article 9 – Réception des Prestations

Toutes les prestations réalisées par le Prestataire dans le cadre de la Mission confiée et réceptionnées par le Client, sont présumées acceptées par ce dernier en l’absence de contestation écrite formulée dans un délai de 15 jours courant à partir de la date de réception.

Article 10 – Bonne collaboration

La bonne exécution et le bon accomplissement de la Commande nécessitent une collaboration loyale et active entre les Parties. Par conséquent, chacune des Parties s’engage à

  • S’impliquer activement dans l’exécution de ses obligations
  • S’abstenir de tout comportement susceptible d’affecter et/ou d’entraver l’exécution des obligations de l’autre Partie
  • Se fournir mutuellement dans un délai suffisant, compatible avec le bon respect des délais convenus entre les Parties, toutes informations et documents nécessaires à l’exécution de la Commande.
  • S’alerter mutuellement le plus vite possible en cas de difficulté et se concerter pour mettre en place la meilleure solution possible dans les meilleurs délais.

Il appartiendra notamment au Client de remettre au Prestataire l’ensemble des informations le concernant et nécessaire à l’accomplissement de la Commande.

Article 11 – Informations spécifiques

Le Client reconnaît avoir connaissance des obligations administratives, légales et règlementaires spécifiques incombant aux Parties dans le cadre des CGPS, notamment, mais sans être exclusif ; en matière de traitements et de fichiers de données à caractère personnel.

Article 12 – Garantie relative à l’exécution

Al 12.1 Les Parties se garantissent mutuellement la jouissance paisible des droits qu’elles pourraient être amenées à se céder ou se concéder pour l’exécution d’une Commande.

Al 12.2 Le Client garantit au Prestataire que chacun de ses collaborateurs ou tiers désigné intervenant dans le cadre d’une Commande dispose bien de la capacité et du pouvoir juridique nécessaires à cette fin.

Al 12.3 Les Parties se garantissent mutuellement contre tout recours d’un tiers mettant en cause la légitimité des droits dont l’autre Partie se prévaudrait au titre des présentes ou le fait illégitime de l’autre Partie.

Article 13 – Délais de paiement

Al 13.1 A défaut de mention dans le devis, le Client s’engage à régler le paiement de chaque Commande à 30 jours à fin de mois de livraison des prestations.

Al 13.2 Toute facture concernant une Prestation à exécution successive sera émise par le Prestataire dans les 15 jours suivant le début de la période d’engagement en cours et sera exigible à 30 jours à fin de mois de première présentation au Client.

Al 13.3 En cas de paiement différé ou à terme, constitue un paiement au sens du présent article, non pas la simple remise d’un effet de commerce ou d’un chèque impliquant une obligation de payer, mais leur règlement à l’échéance convenue.

Article 14 – Pénalités de retard

Al 14.1 En cas de défaut de paiement du Client notifié par une mise en demeure de payer restée infructueuse dix jours ouvrés après la date de première présentation d’un courrier recommandé, le Client sera redevable automatiquement et de plein droit pour chaque jour de retard dès le jour suivant la date d’échéance, de deux pourcents supplémentaire calculés sur le montant TTC total de la Commande, à titre de pénalité de retard, ceci sans préjudice de toute autre voie d’action ni des intérêts légaux exigibles ou de toute autre somme due ou à devoir.

Al 14.2 En cas de retard de paiement du Client, ce dernier reconnaît et accepte que le Prestataire puisse suspendre de plein droit chaque Commande en cours et l’exécution de tout ou partie des obligations lui incombant au titre des présentes et ce jusqu’en date de paiement effectif. Quelques soient les dommages directs ou indirects qui pourrait résulter d’une telle inexécution, le Client reconnaît qu’elle ne sera nullement constitutive d’un comportement fautif imputable au Prestataire. Cette faculté intervient sans préjudice de toute autre voie d’action.

Article 15 – Défaut de paiement

Al 15.1 Sans préjudice de l’Article 14 – Pénalités de retard, lorsque le prix ou une redevance/loyer n’est pas payé à échéance, le Prestataire a l’option de demander l’exécution du contrat de la Commande concernée ou bien de résoudre tout ou partie de la Commande par simple lettre recommandée avec demande d’avis de réception et de conserver, à titre d’indemnité, l’acompte intégral versé à la Commande.

La résolution frappera alors non seulement la Commande en cause mais aussi toutes les Commandes impayées antérieures, qu’elles soient livrées ou en cours de livraison et que leur paiement soit échu ou non.

Al 15.2 En cas de redevance, de loyer ou de pluralité d’échéances, le défaut de paiement de l’une des échéances entraîne, lorsque le Prestataire n’opte pas pour la résolution de tout ou partie de la Commande, l’exigibilité immédiate des échéances ultérieures jusqu’à fin de la période d’engagement en cours.

Al 15.3 Dans tous les cas qui précèdent, les sommes qui seraient dues pour d’autres livraisons, ou pour toute autre cause, deviendront immédiatement exigibles si le Prestataire n’opte pas pour la résolution des Commandes correspondantes. En aucun cas, les paiements ne peuvent être suspendus ni faire l’objet d’une quelconque compensation sans l’accord écrit et préalable du Prestataire. Tout paiement partiel s’imputera d’abord sur la partie non privilégiée de la créance, puis sur les sommes dont l’exigibilité est la plus ancienne.

Article 16 – Durée et résiliation

Al 16.1 Chaque contrat résultant d’une Commande a pour date de conclusion la date de Commande. Chaque contrat résultant d’une Commande a pour durée :

  • Soit celle nécessaire à l’accomplissement de son ou ses objet(s),
  • Soit, dans le cadre d’une Prestation à exécution successive : une durée initiale précisée au devis, tacitement reconductible dans les mêmes termes et conditions par périodes successives d’une durée identique sauf dénonciation par une des Parties intervenant au plus tard un mois avant l’une des échéances.

Al 16.2 Tout retard imputable au Client et affectant directement ou indirectement les délais de réalisation d’une Prestation commandée est susceptible d’entraîner de plein droit, sans que cela ne constitue une faute imputable au Prestataire ou n’entraîne aucune forme de compensation pour le Client, un report de temps équivalent aux délais du calendrier de la Prestation et à la date de livraison de la Commande.

Al. 16.3 Une Partie qui s’estime victime d’une faute grave ou d’un manquement grave imputable à l’autre Partie pourra obtenir résiliation anticipée après une mise en demeure :

  • Notifiée à la Partie estimée fautive ou négligente par lettre recommandée avec demande d’accusé de réception,
  • Expédiée au siège social de la Partie estimée fautive,
  • Explicitant clairement le ou les griefs reprochés à l’autre Partie et la volonté de résilier conformément au présent article en cas de subsistance du grief,
  • Restée infructueuse pendant une durée supérieure à dix jours ouvrés après sa date de première présentation.

Al 16.4 Si le grief persiste, la résiliation invoquée conformément à l’alinéa précédent interviendra automatiquement et de plein droit le jour calendaire suivant le onzième jour ouvré suivant la date de première présentation de la mise en demeure.

Al 16.5 La résiliation ne prive nullement la Partie qui l’invoque ou celle qui la subit du droit de faire valoir tout ou partie de ses droits en justice, notamment à raison de la réparation de son préjudice.

Al 16.6 Un retard de paiement de plus de soixante jours calendaires est, de convention expresse, toujours réputé être une faute grave.

Al 16.7 Sauf faute grave, un retard de livraison de moins de deux mois, éventuellement imputable au Prestataire ne pourra pas ouvrir droit à ristourne, compensation ou dédommagement au profit du Client.

Al 16.8. Le Client reconnaît et accepte le droit du Prestataire de résilier unilatéralement tout ou partie d’une Commande en cours pour lequel le Client accuse un retard de communication d’une information nécessaire à la livraison ou l’accomplissement d’une Commande quand ce retard dépasse douze mois à compter de la demande d’information émise par le Prestataire. Une telle résiliation interviendra sur simple notification du Prestataire et prendra effet automatiquement et de plein droit à la date de première présentation au Client d’une notification en ce sens.

Article 17 – Litige

Al 17.1 Pour toutes contestations qui s’élèveraient relativement à l’exécution et à l’interprétation des CGPS, les Parties s’engagent à soumettre leur différend, préalablement à toute instance judiciaire, à des conciliateurs, chaque Partie en désignant un, sans préjudice de l’hypothèse où plusieurs Parties désigneraient un même conciliateur. Cette désignation devra intervenir dans les quinze jours suivant la demande motivée d’une Partie.

Al 17.2 Ce ou ces conciliateurs s’efforceront de régler les difficultés qui leur sont soumises et de faire accepter par les Parties une solution amiable dans un délai maximum de trente jours à compter de leur désignation.

Al 17.3 Chacune des Parties supportera seule les frais et honoraires du conciliateur qu’elle aura désigné. En cas de désignation d’un conciliateur unique, chaque Partie supportera une part égale des frais et honoraires de ce dernier.

Al 17.4 A défaut de conciliation dans le délai ci-dessus visé, comme au cas où l’une des Parties ne désignerait pas son conciliateur dans les quinze jours de la survenance du litige, tout différend sera de la compétence exclusive des tribunaux judiciaires de Strasbourg, nonobstant pluralité de défendeurs ou appel en garantie. Cette compétence s’applique également en matière de référé.

Article 18 – Preuve

En cas de litige, les parties acceptent de considérer l’email comme un écrit original valant preuve parfaite et renoncent à contester ce moyen de preuve sauf à discuter son authenticité.

Article 19 – Responsabilité

Al 19.1 Les conseils du Prestataire dans le cadre de l’exécution de la Mission étant fournis sur la base de faits spécifiques prévalant à moment déterminé, le Prestataire ne saurait être tenu pour responsable de l’application ou de la réutilisation desdits conseils dans un autre cadre ou par un tiers.

Al 19.2 La responsabilité d’une Partie pourra être recherchée par l’autre Partie qui éprouve un préjudice direct, si elle rapporte la faute de son cocontractant.

Al 19.3 Chaque Partie renonce à invoquer la responsabilité de l’autre Partie pour tout préjudice indirect qu’il soit prévisible ou imprévisible, qu’il soit déjà subi ou à subir.

Al 19.4 Chaque Partie renonce, notamment en application de l’ Article 11 – Informations spécifiques, à invoquer la responsabilité de l’autre Partie pour tout préjudice résultant de son propre irrespect partiel ou total, volontaire ou involontaire des obligations légales ou règlementaires lui incombant.

Al 19.5 En cas de préjudice avéré et imputable au Prestataire conformément aux alinéas précédents, le Client reconnaît et accepte que, quels que soient :

  • La gravité de son ou ses préjudice(s),
  • Les fondements de sa réclamation,
  • La procédure et les moyens suivis pour la mettre en œuvre,

Que la réparation du préjudice qu’il invoque ne pourra excéder dans sa globalité le montant hors taxes de la Commande à l’origine de son préjudice.

Article 20 – Propriété intellectuelle

Tous les documents, données techniques communiquées par le Prestataire au Client, ainsi que le cas échéant les droits de propriétés intellectuelles y afférents demeurent la propriété exclusive du Prestataire.

Article 21 – Force majeure

Tous les engagements du Prestataire seront suspendus et il ne devra aucune indemnité au Client, le cas échéant aux tiers, dans tous cas où l’inexécution d’une obligation aurait pour cause un cas de force majeure tel que notamment : la survenance de tout cataclysme naturel, guerre, émeute, attentat, épidémie, froid ou chaleur extrême, inondation, incendie, grève tant chez le Prestataire que chez ses prestataires, fournisseurs, services publics…, rupture d’approvisionnement, rupture des moyens des communication, retard de livraison du/des constructeurs. La survenance d’un cas de force majeure entraîne la suspension immédiate de l’exécution du contrat.

Article 22 – Confidentialité

Chacune des parties considère comme strictement confidentiels et s’interdit de divulguer toute information, donnée, formule ou concept de l’autre partie qui sont mises à la disposition de l‘autre Partie sous quelque forme que ce soit (écrite, orale, électronique…) dans le cadre de l’exécution de la Commande. Aucune des Parties ne divulguera d’informations confidentielles concernant l’autre à un tiers sans le consentement écrit de l’autre Partie et ne fera usage information confidentielle autrement que dans le cadre de la Commande.

Cependant le Prestataire pourra faire état pour les besoins de sa publicité des contrats le liant avec le Client étant entendu que conformément au présent article seule l’existence des contrats pourra être mentionnée, à l’exclusion du contenu.

Les deux Parties prendront vis-à-vis de leur personnel et partenaires toutes les mesures nécessaires pour assurer l’effectivité des obligations du présent article.

Article 23 – Traitement des données personnelles

Les informations personnelles collectées par le Prestataire dans le cadre de son fonctionnement sont enregistrées dans notre fichier de clients et principalement utilisées pour la gestion des relations avec le client (prospection, traitement des devis et commande, traitement des commandes, prévention des impayés, accès au centre de support, etc.). Les informations sensibles collectées sont les suivantes :

  • Nom et Prénom
  • Fonction
  • Emails professionnels
  • Numéros de téléphone fixe et mobile professionnels

L’accès aux données est strictement limité aux employés du Prestataire. Le Prestataire s’engage à ne pas vendre, louer ou céder ni donner d’accès à des tiers aux données sans consentement préalable à moins d’y être contraints en raison d’un motif légitime (obligation légale, lutte contre la fraude, exercice des droits de la défense…).

Le Prestataire s’engage à conserver les données ainsi collectées pour la durée strictement nécessaire à la réalisation de la finalité des traitements conformément aux dispositions légales en vigueur. Conformément à la loi, les personnes physiques peuvent exercer leur droit d’accès et de rectification sur les données les concernant collectées par le Prestataire à l’occasion de la conclusion ou de la réalisation du présent contrat en s’adressant « info@isca.fr ».

Article 24 – Sous-traitance

Le client est informé que le Prestataire se réserve le droit de sous-traiter tout ou parties des obligations souscrites vis-à-vis du Client.

Article 25 – Non Renonciation

Le fait qu’une des Parties n’ait pas invoqué ou n’ait temporairement pas exercé un droit issu des CGPS n’emporte pas renonciation à ce droit.

Article 26 – Divisibilité

La nullité ou l’invalidité d’une ou plusieurs clauses des CGPS n’emporte pas la nullité de l’ensemble du Contrat. Les clauses valides survivants pour le surplus. Le cas échéant, les Parties s’entendront pour remplacer les clauses éventuellement invalidées par de nouvelles, respectant l’esprit des dispositions des CGPS originales.

Article 27 – Langue et législation applicable

La langue des CGPS est la langue française. Les Parties peuvent toutefois convenir d’employer les langues de leur convenance. La législation applicable aux CGPS est la législation française.

Article 28- Entrée en vigueur – durée

Les présentes CGPS s’appliquent à compter du 1er janvier 208